40 siècles d'usage du cuivre

La rencontre entre des hommes et du cuivre débute par l’emploi pour la parure du corps. Plus proche de nous, il y a environ 5 000 ans, l’augmentation des quantités en circulation, et la mise en œuvre d’alliages, conduisent à la fabrication d’outils, d’armes et de vases. En dépit du développement de l’usage du fer, cette dualité, entre le fonctionnel et le symbolique, se poursuit jusqu’à nos jours. L’Europe de l’Antiquité produit aussi bien des fibules et des monnaies que de grandes statues.

Les siècles suivants continuent de pratiquer ce large spectre : la production de petits éléments décoratifs, de couleur dorée, coexiste avec celle de cloches au Moyen Âge, puis de canons à la période industrielle. La croissance de l’emploi de l’énergie électrique impulse la production de fil de cuivre pour les conducteurs et de diverses pièces en alliages de cuivre pour la connectique ; le cuivre est aujourd’hui partout. Troisième métal du monde contemporain, après le fer et l’aluminium, le cuivre est toujours un des acteurs déterminants de l’économie planétaire, indispensable élément de la Révolution numérique.