Comment les Celtes voyaient le monde. De l’Art celtique au cubisme de Picasso

Les Gaulois ne nous ont pas laissé de textes historiques qui nous permettraient de les comprendre, si ce n’est des créations d’art mobilier qui sont les seuls témoignages de leur représentation du monde, tel qu’ils l’appréhendaient. Dans leur conception, leurs productions d’Art celtique renseignent sur les modes de représentation visuelle mis en œuvre par les différentes générations de créateurs qui se sont succédées au cours des cinq derniers siècles avant notre ère. On voit alors se dessiner, au cours du temps, une évolution qui suit le chemin parcouru par les créateurs d’Art celtique dans leur exploration des formes. À bien des aspects, leurs recherches font écho à celles menées au XXe siècle par Pablo Picasso, qui lui aussi cherche à pousser jusque dans ses limites les potentialités offertes par la création de formes et de motifs ignorant les principes de la représentation optique du monde. L’Art gaulois retrouve alors un sens, loin de l’image de grossièreté, voire de monstruosité, qui a longtemps été attachée aux productions d’Art celtique.