Luc Baray

Luc Baray est né à Fort-de-France (Martinique). Docteur en archéologie de l’Université de Paris I Panthéon Sorbonne, il est Directeur de recherche au CNRS, rattaché à l’UMR 6298 ARTEHIS (Dijon) dont il a été directeur adjoint de 2007 à 2011. Son habilitation à diriger des recherches (HDR), soutenue en 2013 devant l’École doctorale LISIT (Langages, Idées, Sociétés, Institutions, Territoires) de l’Université de Bourgogne, a porté sur la présentation d’une recherche originale intitulée Mercenariat, guerre et sociétés celtiques (VIIe-Ier siècle avant J.-C.). Essai d’anthropologie sociale.

 

Au cours de ces deux dernières décennies, il a enseigné à l’Université de Bourgogne.

Après plusieurs années à travailler sur les pratiques funéraires des populations protohistoriques d’Europe occidentale (VIIe-Ier siècle avant J.-C.), il a réorienté ses travaux de recherche depuis 2000 sur l’étude de la structure sociale de ces populations selon trois thématiques majeures :

- Identité et normes sociales : les phénomènes hiérarchiques en contexte aristocratique en Europe occidentale (IXe - Ier siècle avant J.-C.) ;

- Approche anthropologique des sociétés protohistoriques d’Europe occidentale ;

     - Guerre et violence dans les sociétés protohistoriques d’Europe occidentale.

Ce troisième thème a donné lieu à la constitution d’un projet ANR (« Guerre et violence dans les premières sociétés d’Europe : approche intégrée ») qu’il a dirigé de 2007 à 2010.

 

Luc Baray a développé plusieurs thématiques de recherches situées en marge de la recherche archéologique « classique », comme le butin, la clientèle guerrière ou le don. Ces approches lui ont permis de procéder différemment à l’analyse des relations sociales ayant existé au sein des sociétés celtiques. Leurs modes de fonctionnement ont pu être appréhendées à travers l’étude, non plus uniquement des productions matérielles, mais de leurs institutions. L’organisation et la structure de ces sociétés ont ainsi été saisies de l’« intérieur ».