Philippe Barral

Philippe Barral est professeur d’archéologie du monde celtique à l’université de Franche-Comté, directeur de la Maison des Sciences de l’Homme et de l’Environnement de Besançon et il préside depuis 2006 l’Association Française pour l’Etude de l’Âge du Fer.

Il a participé aux recherches sur l’oppidum de Gelerthégy à Budapest (Hongrie, 1990-1992), sur les travaux du siège césarien à Alesia (Côte-d’Or, 1991-1997), a co-dirigé plusieurs fouilles sur l’oppidum de Bibracte (Mont-Beuvray, Saône-et-Loire et Nièvre) et sur le sanctuaire celtique et gallo-romain de Mirebeau-sur-Bèze (Côte-d’Or, 2000-2007). Il a dirigé un Projet Collectif de Recherche pluridisciplinaire consacré à l’agglomération antique de Mandeure (Doubs, 2000-2011). Il co-dirige actuellement des chantiers de fouille archéologiques à Bibracte et Autun (Saône-et-Loire).

Ses recherches portent sur les mutations de la fin de l’âge du Fer et du début de l’époque romaine en Gaule septentrionale. Il s’intéresse particulièrement aux questions touchant à l’émergence et à l’évolution des sanctuaires communautaires, au processus d’urbanisation et aux formes d’organisation territoriale, ainsi qu’à l’économie de l’artisanat céramique.

 

Il a publié notamment :

 

Barral P. et al. (dir.), L’âge du Fer dans l’arc jurassien et ses marges. Dépôts, lieux sacrés et territorialité à l’âge du Fer. Besançon, PUFC, 2007.

Barral P., Richard H. (dir.), Fouilles de la fontaine Saint-Pierre au Mont Beuvray (1988-1992, 1996) Aménagements d’une source sur l’oppidum de Bibracte. Glux-en-Glenne : Bibracte, 2009.

Barral P. et al. (dir.), L’Âge du fer en Basse-Normandie. Gestes funéraires en Gaule au Second Âge du fer. Besançon, PUFC, 2011. 


Barral P., Fichtl S. (dir.), Regards sur la chronologie de la fin de l’âge du Fer (IIIe-Ier siècle avant J.-C.) en Gaule non méditerranéenne. Glux-en-Glenne : Bibracte, 2012.

Barral P. et al. (dir.), Les Celtes et le Nord de l’Italie (Premier et Second Âges du fer). Dijon : AFEAF et SAE, 2014.

Barral P. et al. (dir.), De la reconstitution des paysages à l’histoire des sociétés. 10 000 ans d’archives sédimentaires en zones humides, Gollion : In Folio, 2016.