Le squelette de fer des cathédrales: l'usage du métal dans les grands monuments gothiques

Ces dernières années les recherches interdisciplinaires sur les grands monuments gothiques de la fin du Moyen-Age ont permis de montrer que d’importantes quantités de métal avaient été mises en oeuvres lors de la construction. Ainsi, les études d’archéologie du bâti mais également les approches historiques et les analyses en sciences archéologiques (datation du métal par carbone 14, études des procédés de fabrication, détermination de la provenance des métaux) ont aidé à la fois à mieux comprendre les chantiers de construction médiévaux (en changeant la vision que l’on peut avoir de la pensée constructive des bâtisseurs du Moyen-Age) mais également les chaînes opératoires de production et de circulation du métal à la période de construction des cathédrales. A travers un voyage parmi le corpus de monuments étudiés à ce jour, cette communication dressera un panorama des avancées dans ce domaine.