Les partenaires

Ils soutiennent déjà les Printemps…

Partenaires

Les collectivités

  • La Ville de Saint-Dizier
  • La Communauté d’agglomération Saint-Dizier, Der et Blaise
  • Le Conseil départemental de la Haute-Marne
  • La Région Grand Est

Les institutions scientifiques

  • Le Musée d’Archéologie nationale – Domaine national de Saint-Germain-en-Laye
    (MAN)
  • L’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP)

Les médias spécialisés

  • Archéologia, revue nationale consacrée à l’archéologie depuis 1963
  • Historia, mensuel consacré à l’histoire depuis 1909

Les médias régionaux

  • France 3
  • Le Journal de la Haute-Marne
  • Puissance TV
  • L’Est Éclair
  • France Bleu

Les associations culturelles et professionnelles

  • Les Clionautes
  • Les espaces Bevaux, les enclos de l’Histoire d’Andelot
  • Histoire et Patrimoine de Prez/Marne

Les personnalités de renom

  • Jean-Paul Demoule, professeur Paris 1
  • Dominique Garcia, président de l’INRAP
  • Éléonore Fournié, rédactrice d’Archéologia
  • Éric Pincas, rédacteur d’Historia
  • Jacques Malaterre, réalisateur de l’Odyssée de l’espèce

…et ils vous disent pourquoi !

Rose-Marie Mousseaux, Directrice du Musée d’Archéologie Nationale

« Les Printemps de l’Archéologie » constituent un terrain passionnant de rencontres entre spécialistes et publics. Le musée d’Archéologie Nationale, partenaire de la Ville de Saint-Dizier depuis 2014, avait répondu avec enthousiasme à la création de ce festival et poursuit avec le même enthousiasme son soutien et son accompagnement auprès de l’association Archéolonna. Le programme de cette troisième édition interroge les formes de monumentalité à travers le temps et l’espace, permettant d’embrasser à l’échelle du globe cette relation particulière des sociétés humaines à l’environnement et au sens de sa transformation volontaire. Un sujet qui interroge toujours à l’aune des nouvelles créations monumentales et qui assurera sans nul doute des dialogues stimulants avec tous les présents !

Rose-Marie Mousseaux
Directrice du Musée d’Archéologie Nationale
Dominique Garcia, Président exécutif de l’INRAP

Depuis 2002 et la découverte de trois tombes aristocratiques mérovingiennes , l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives entretient une relation privilégiée avec la Ville de Saint-Dizier et son territoire.
L’INRAP a constamment soutenu et accompagné les initiatives de qualité qui ont été prises afin de mettre en valeur le patrimoine archéologique auprès du grand public. C’est pourquoi l’Institut que je préside, est heureux d’accompagner Archéolonna dans la préparation de la 2e édition des Printemps de l’Archéologie et de contribuer à son succès.

Dominique Garcia
Président exécutif de l’INRAP
Jean Rottner, Président de la Région Grand Est

Saint-Dizier est aujourd’hui la capitale de l’archéologie dans le Grand Est ! Avec les « Printemps de l’Archéologie », la ville haut-marnaise s’engage pour mettre en valeur les richesses archéologiques que compte notre région. Elles ne manquent pas ! Que l’on pense à certains sites comme Saint-Dizier et ses 44 gisements, le « Mur Païen » et ses 300 000 blocs cyclopéens, le Camp celtique de la Bure à Saint-Diédes-Vosges ou encore le site archéologique de Grand découvert dès le XVIIIe siècle. Que l’on songe à des découvertes plus récentes, qui ont suscité l’intérêt du monde de l’archéologie : la tombe princière de Lavau (Aube), les tombes néolithiques de Gougenheim (Bas-Rhin), la tombe à char gauloise de Warcq (Ardennes) ou le cimetière allemand de la Première Guerre mondiale à Boult-sur-Suippe (Marne). Cette richesse archéologique du Grand Est mérite d’être mieux connue et partagée. Merci à Saint-Dizier de le permettre. Nous sommes aux côtés de la Ville et de la grande ambition culturelle qu’elle porte !

Jean Rottner
Président de la Région Grand Est
Jean-Paul Demoule, Archéologue et professeur à l’Université Paris 1

Chacun sait le succès considérable que connaissent pour les historiens depuis plusieurs décennies les Rendez-Vous de l’Histoire de Blois ou, pour les géographes, le Festival International de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges. Certes, il existe déjà des festivals de films archéologiques (Amiens, Bordeaux, Besançon, Clermont-Ferrand) et un festival d’archéologie émergent à Narbonne, sans compter les Journées Nationales de l’Archéologie, organisées chaque année sur un week-end de juin dans toute la France par l’Inrap avec de nombreux partenaires. Mais on manquait jusque là d’un lieu fixe de rassemblement annuel, qui combinerait les caractéristiques de ces différents événements, et qui soit un moyen de diffuser les acquis les plus récents de la recherche archéologique, tant auprès du grand public que des enseignants du primaire et du secondaire, entre autres.
L’intérêt exemplaire pour l’archéologie que manifeste depuis plusieurs années la ville de Saint-Dizier, lieu par ailleurs de remarquables découvertes dans le domaine du Haut Moyen Âge, en faisait la candidate idéale pour un tel projet. Je souhaite donc tout le succès possible à cette très belle initiative !

Jean-Paul Demoule
Archéologue et professeur à l’Université Paris 1
Nicolas Lacroix, Président du Conseil départemental de la Haute-Marne

La Haute-Marne possède de nombreuses richesses archéologiques et le Département a depuis plusieurs décennies souhaité porter une politique ambitieuse de mise en valeur de ce patrimoine historique et surtout favorisant son accessibilité : de la villa gallo-romaine d’Andillyen-Bassigny au mausolée de Faverolles, en passant par les travaux réguliers menés par les Archives départementales de la Haute-Marne (ouvrages et expositions), le Conseil départemental a multiplié les opérations de promotion de « son » Histoire.
Avec cette seconde édition, les Printemps de l’archéologie de Saint-Dizier qui met en lumière les Grands Monuments de la Préhistoire et de l’Antiquité s’inscrivent dans cette tradition… Pour notre plus grand bonheur. Belle découverte à tous !

Nicolas Lacroix
Président du Conseil départemental de la Haute-Marne
Jacques Malaterre, Réalisateur et producteur « L’Odyssée de l’espèce »

En 2019, j’ai découvert la première édition des « Printemps de l’Archéologie » à Saint-Dizier. Très vite, j’ai senti la passion et l’humanité qui se dégageaient de son comité d’organisation. L’heure était à l’échange, au partage, au plaisir de découvrir le savoir par le biais de l’émotion.
Ici, scientifiques, artistes, organisateurs, publics, petits et grands, se mélangent au point de ne faire plus qu’un dans le bonheur d’être ensemble. Alors forte de cette première expérience, l’Association Archéolonna a décidé de se lancer dans l’aventure d’une deuxième édition des « Printemps de l’Archéologie » pour l’année 2022 avec une seule idée en tête : « Faire la même chose, oui ! Mais en mieux ! »… Face à cette envie d’entreprendre, d’apprendre, je sais qu’à la lumière du succès de l’année dernière, cet événement sera une vraie réussite. D’autant plus que l’exigence apportée à la construction de ces rencontres nous promet encore plus de moments où la qualité et la convivialité seront au rendez-vous avec cette soif d’apprendre et de comprendre le monde grâce à l’archéologie.
L’archéologie, cette merveilleuse discipline qui part fouiller le passé et met en lumière l’histoire de nos ancêtres. Notre histoire… En découvrant ce que nous étions hier, nous comprenons mieux ce que nous sommes aujourd’hui face à l’incertitude de notre avenir… Alors retrouvons-nous à Saint-Dizier en 2022 pour cette 2e édition et rappelons-nous toujours ce proverbe africain : « Quand tu ne sais plus où tu vas, arrête-toi, retourne-toi et regarde d’où tu viens »Longue vie aux « Printemps de l’Archéologie »

Jacques Malaterre
Réalisateur et producteur « L’Odyssée de l’espèce »
Éric Pincas, Rédacteur d’Historia

Le magazine Historia, leader de la presse culturelle historique, est heureux de s’associer à l’association Archéolonna pour la 2e édition des Printemps de l’Archéologie. Cet événement s’inscrit pleinement dans la démarche d’Histoire vivante que notre titre cultive
depuis sa création en 1909.
La science en partage, le plaisir de la transmission, le souci d’éclairer le présent à la lumière du passé sont des missions qui nous lient avec Archéolonna.
L’archéologie est une discipline qui mérite de sortir du cercle savant car elle invite à une nouvelle lecture de notre histoire commune. C’est pourquoi Historia sera très heureux d’accompagner une nouvelle fois cette initiative sur le territoire de Saint-Dizier, terre d’Histoire et d’Archéologie.

Éric Pincas
Rédacteur d’Historia
Éléonore Fournié, Rédacteur en chef adjointe d’Archéologia

En l’espace de 10 ans, Saint-Dizier a su organiser deux expositions d’intérêt national autour de la période mérovingienne. À chaque fois, Archéologia a été partenaire de ces événements, consacrant même la une de son n° 461 à « Nos ancêtres les barbares ». Comme dans beaucoup d’endroits en France, l’archéologie y est chez elle, mais ici, elle l’est peut-être plus qu’ailleurs comme le montre le franc succès de la première édition des Printemps de l’Archéologie.
Soutenir aujourd’hui la 2e édition de ce festival est donc pour nous une évidence, d’autant plus que les approches proposées seront variées et complémentaires.

Éléonore Fournié
Rédacteur en chef adjointe d’Archéologia

Rejoignez-le en téléchargeant notre dossier de partenariat.